Même si le métier évolue, l'artiste ne sera jamais un entrepreneur comme un autre. Conjuguer liberté, créativité et valorisation économique offrent-ils l'assurance de la confiance et reconnaissance des amateurs comme des investisseurs.

Le blog de monartiste s'intéresse depuis 2009, tout particulièrement mais pas seulement à ces artistes connectés, souvent rêveurs, qui ont décidé d'embrasser la révolution numérique pour mieux s'adapter et réussir à créer librement. Il ne va sans dire que le chemin est encore long avant qu’une culture libre s’impose, mais aller à la rencontre du public pour mieux les connaître permettra de faire de meilleurs films plus proches du spectateur.

Pour en savoir plus

Lecture – Chris Anderson – le guide de l’économie numérique

Chris Anderson est le rédacteur en chef du magazine américain Wired depuis 2001. Son intérêt pour l’économie et le numérique l’a amené à diriger la rubrique internet du journal The Economist. Après son ouvrage « La longue Traine » (2006), où il repense la compréhension du Web et de son économie, « Free! » fait figure d’une suite logique où l’auteur présente et développe le concept de la gratuité.…

Si la copie servait l’art et l’artiste

Bonjour, Je vous invite à lire cet article et voir cette vidéo qui pose le débat… Le droit d’auteur protège l’artiste ou est-il un boulet ? Cela paraît presque étrange de se poser cette question, mais à l’ère du numérique, où tout ce que l’on attend c’est de voir son contenu partagé et ce que l’on recherche tous c’est un…

Mais réduit ce fameux risque (2)

            Internet : ami ou ennemi, qui se pose encore la question… On a trop longtemps diabolisé le téléchargement et vu les internautes comme des criminels parce qu’ils prenaient quelque chose à leur portée.  Il ne s’agit plus d’une simple vitrine, la révolution numérique a bousculé les usages et les habitudes de consommation. On ne…

Créer c’est prendre un risque, l’apparition d’Internet n’y change rien…(1)

Bonjour, Je me permets de reprendre librement un article que j’ai lu sur Novovision (qui n’est d’ailleurs apparemment plus disponible) pour y ajouter ma touche personnelle. Même si je suis en accord avec sa réflexion, je pense qu’il omet la puissance communautaire du crowdfunding qui devient de plus en plus une alternative de financement crédible. J’ai fait le choix de…

Témoignage et analyse – retour d’expérience de deux réalisatrices

Deux générations, deux premiers films, une même ambition, réussir à créer et pouvoir partager son oeuvre. Voici, la suite de l’interview que j’ai faite avec une jeune cinéaste Laure Bourdon, Dolça, qui revient cette fois-ci sur la réussite de sa campagne sur Touscoprod Petite présentation de Laure Bourdon Laure Bourdon est née à Montpellier. Au cours de ses études de…

Aside

Le projet de long métrage El cosmonauta avait son site internet, avant que le scénario soit bouclé. Le film avait ses premiers contributeurs, fans, followers avant qu’ils ne connaissent l’acteur principal. Cela s’est révélé avant tout une aventure humaine entre le chef de projet, son équipe et son public.  Le réalisateur dans le futur devra prendre conscience que le processus de fabrication et de lancement d’un film commence avant le tournage, qu’il est nécessaire de s’approcher de son public, de ne pas les voir uniquement comme des spectateurs et de réussir à s’ouvrir à ses réactions

A l’ère du numérique et devant la difficulté de trouver des fonds et sa place, l’artiste doit et le comprend de plus en plus la nécessité de connaître son projet de A à Z, de s’impliquer sur toutes les étapes de développement, et prend la mesure, que sa responsabilité réside aussi dans la nécessité de trouver un public, de lui donner envie, de le mobiliser ou encore de le secouer pas seulement émotionnellement à travers ses films, mais aussi littéralement par contact direct, que cela soit par mailing, conférence, blogs, réseaux sociaux.

 

%d blogueurs aiment cette page :